Dimanche 24 septembre, 18h

Les dernières minutes du festival pour l’Ecole de la vie à Montpellier.

La question d’un participant à la conférencière: « Pourquoi vous et les autres intervenants n’allez-vous pas trouver la ministre de l’Education Nationale pour proposer vos services? »
La réponse de la conférencière: « Cela ne sert à rien, regardez ce qui est arrivé à Céline Alvarez. Plutôt rester dans les écoles alternatives pour montrer ce qu’il est possible de faire. »

Et là, en moi, un grand : NON! Pas ces mots là, pas maintenant, pas ici devant un parterre rempli d’enseignants de l’Ecole Publique .

Je me retourne vers mon amie et lui dit : « Je suis dérangée là ». Elle me répond: « Moi aussi » et rajoute : « Demande le micro et dis ce que tu en penses ». Je ne m’en sens pas capable, pas pour l’instant. Je lui réponds: « Toi, tu sauras mieux le faire ». Elle hésite. Fini par lever la main… Trop tard. La conférencière s’en va.

La frustration, celle de n’avoir pu porter une parole d’élan sur les possibles dans nos classes « Éducation Nationale ».

Une frustration créative. Nous nous formulons, mon amie et moi, le vœu de revenir l’année prochaine, dans ce festival pour faire une conférence. Le sujet: compte-rendu d’une année de pratique de classe en mode « Ecole de la vie », dans le système éducatif public.

Rendez-vous dans un an.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s