Mardi 10 octobre

Depuis quelques jours des avions en papier volent dans la classe.

Constat: cela me gêne. Je l’ai d’abord expliqué aux enfants, sans solliciter une réflexion collective. Les avions ont continué à voler. Chaque décollage créant une agitation générale, des rires … et mon agacement croissant.

Au bout de quelques jours, ma question au groupe: « Ok, vous souhaitez faire voler vos avions, moi j’ai besoin de calme et d’écoute, comment fait-on? »

Après échanges, proposition du collectif: « On fait voler les avions … dans la cour! ». Ok.

Résultat: un temps de « vol d’avions » dans la cour à 15h (en alternance avec le « moment pitrerie »). 29 enfants, des avions partout, des cris de joie et mon sourire devant leurs effusions, c’est contagieux … A 15h15, ils ont joué, retour au calme, reprise des apprentissages.

Et depuis: il n’y a plus d’avions en papier dans le ciel de la classe.

Pas de punition, ni de menace, aucun jeu de pouvoir, juste l’écoute d’un besoin universel: jouer.

Nous avons trouvé un consensus où chaque individualité du collectif a pu être prise en compte.

Célébrations.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s