Mardi 19 décembre

Rencontres.

Julian est là, avec sa mère. Tendue. Elle me le dit: « Je ne comprends pas votre méthode, je suis inquiète pour la 6ieme, je me dis que Julian ne va pas être prêt ».

Je l’écoute, durant un long moment et reformule ses paroles. Envie d’accueillir cette mère avec son inquiétude et aussi de comprendre ses besoins. Tout d’abord mes mots pour reformuler ses angoisses: « Vous voulez le meilleur pour votre enfant et vous êtes inquiète pour lui, pour sa scolarité, est-ce cela? ». Et seulement ensuite un : « Avez-vous besoin de clarté sur ma façon de travailler et d’être rassurée par rapport à l’application du programme ? ». La mère de Julian qui acquiesce. Je n’ai pas commencé à la rassurer et déjà j’observe ses épaules qui se relâchent, la détente dans ses yeux, celle qui dit : « Ça y est, je me sens comprise, entendue, reconnue dans ce qui m’habite. »
Elle rassurée et moi libre de continuer ma pratique.
A peine quelques mots pour décrire ma méthode, un tableau de compétences du Cm2 complété.
Je perçois que l’essentiel s’est joué juste avant, dans ce moment de connexion.

Et puis il y a les parents d’Hugo, arrivés avec cette même inquiétude. Avec eux, je me suis préparée à toutes les étapes, sauf la dernière, pas prévue, celle des remerciements … Mes yeux qui s’embrument.

Un : « Vous êtes émotive, il me semble… »

« Oui… »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s